Search Products

Une ère de croissance :
1842-1909

Joseph T. Ryerson ouvre une petite ferronnerie au bord de la rivière Chicago en 1842. Au début du XXe siècle, l’entreprise étend ses activités jusqu’à New York.

Après l’incendie

En 1871, près de 30 ans après son ouverture, la petite ferronnerie est détruite lors du grand incendie de Chicago. Qu’à cela ne tienne, Joseph T. Ryerson reprend immédiatement ses activités dans des installations temporaires.

ford

L’essor de l’industrie automobile

Juste après le tournant du siècle, la Ford Motor Company Incorporated amorce sa production de véhicules. Ryerson commence alors à fournir d’abondantes quantités d’acier au fabricant automobile.

16throckwell

Nouvelles installations

En 1908, Ryerson déménage dans de plus grandes installations, à l’intersection de la 16e et de Rockwell. Un an plus tard, l’entreprise ouvre un entrepôt à New York, ce qui la fait sortir de Chicago.

Une ère d’expansion :
1910-1959

Les stocks de Ryerson s’élargissent pour inclure une gamme complète de produits d’acier inoxydable et d’aluminium. Les politiques et les normes s’officialisent à mesure que l’entreprise devient un géant reposant sur l’excellence du service.

De nouveaux alliages

L’industrie est en pleine effervescence. La demande d’acier connaît une croissance avec la construction de chemins de fer et la fabrication d’automobiles. Ryerson ajoute à ses stocks des produits d’alliage et d’acier inoxydable pour répondre aux besoins grandissants de ses clients.

Toujours plus haut

Dans les années 1930, c’est l’avènement de la normalisation de la fabrication. Ryerson établit de nouvelles normes dans l’industrie des centres de service en instaurant un plan d’homologation de l’acier (Ryerson’s Certified Steel Plan) afin de satisfaire aux exigences des clients, qui deviennent de plus en plus soucieux de la qualité des produits.

Une fusion déterminante

Ryerson fusionne avec la société Inland Steel en 1935. Au cours des six années suivantes, Ryerson se concentre sur la distribution de matériaux, tandis qu’Inland devient la division de fabrication de l’entreprise.

Une expansion vers l’ouest

En 1946, l’entreprise ouvre pour la première fois une usine sur la côte ouest, à Los Angeles, ce qui porte le nombre de centres de service à 12.

Equality

Promotion de l’égalité

En 1957, Ryerson diffuse sa politique d’égalité d’accès à l’emploi, bien avant qu’une telle politique soit exigée par la loi ou devienne une pratique d’entreprise courante.

Une ère de développement :
1960-2009

La croissance se poursuit. Avec l’acquisition de la société J.M. Tull Metals, basée à Atlanta, et d’Integris Metals, Ryerson étend considérablement sa présence et ses capacités. Au terme de cette période de son histoire, Ryerson est l’un des plus grands centres de services métallurgiques au monde ayant réuni un grand nombre de succursales et de capacités sous une même marque de commerce.

125e anniversaire

En 1967, ce qui était autrefois une petite ferronnerie est devenu le plus important fournisseur d’acier à même ses stocks et le plus grand distributeur d’aluminium au pays. Cette même année, Ryerson fait l’acquisition de la société Federal Steel Corporation.

Entrée en bourse

En 1996, l’entreprise fait un premier appel public à l’épargne de 13 % de ses actions à la Bourse de New York sous le nom Ryerson Tull. Dix ans plus tard, elle reprend le nom de Ryerson avec l’acquisition d’Integris Metals.

globalacquisitions

Des acquisitions à l’échelle mondiale

La croissance mondiale de l’entreprise se poursuit avec l’acquisition de Van Shung Chong Holdings et la création de Ryerson China Limited, qui exploite des installations à Dongguan, Guangzhou et Tianjin.

platinumequity

Un investissement pour la croissance

En 2007, Ryerson est achetée par Platinum Equity, puis en 2010, elle fait son entrée sur le marché mexicain sous le nom de Ryerson Metals de Mexico et devient actionnaire à 100 % de Ryerson China Limited.

Un chef de file de l’industrie :
2010 et après

Ryerson est l’un des plus grands fournisseurs de métaux et exploite des installations aux États-Unis, au Mexique, au Canada, en Chine et au Brésil. L’entreprise poursuit ses acquisitions stratégiques et investit dans l’ajout de capacités de traitement.

Retour en bourse

En 2014, Ryerson Holding Corporation s’inscrit de nouveau à la Bourse de New York en tant que société faisant publiquement appel à l’épargne sous le symbole « RYI ».

Croissance et expansion continues

Ryerson poursuit l’expansion de son réseau de centres de service en Amérique du Nord et solidifie ses capacités de traitement en faisant l’acquisition de Fay Industries Inc. et de Southern Tool Steel.

Historique complet